Notre service qualité

Notre démarche qualité est basée sur :
- Une organisation préventive qui est intégrée dans tous les aspects de l’activité du laboratoire pour assurer la qualité des prestations réalisées.
- Un système de contrôle et de recueil d’information qui porte sur la technique et l’organisation.

Accréditation COFRAC

La démarche Qualité nous a permis d’obtenir l'accréditation COFRAC pour différents programmes.

Le COFRAC est signataire des accords « EA » au niveau de l’Union Européenne.

EA (European cooperation for Accreditation) est l'organisation européenne regroupant notamment à ce jour les pays signataires du MLA (Multilateral Agreement) et qui organise l’équivalence des systèmes d’accréditation.

Le LD31EVA est très impliqué dans le système français d’accréditation des laboratoires, car outre ses propres accréditations, plusieurs membres du personnel participent aux évaluations COFRAC d’autres laboratoires.

Agréments ministeriels

  • Ministère chargé de la Santé

Le LD31EVA est agréé sans interruption :

- pour les eaux destinées à la consommation humaine et les eaux de loisirs (baignades et piscines) pour tous les types d’analyses sauf la radioactivité, depuis 1977.

- pour les eaux minérales et eaux thermales de la région Midi Pyrénées depuis 1977.

 

  • Ministère chargé de l’Environnement

Le LD31EVA est agréé depuis 1977 dans différentes matrices :

- pour les eaux naturelles (souterraines et superficielles)

- pour les eaux usées, d’origine domestique ou industrielle

- pour les IBGN et IBG-RCS

 

  • Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt.

- Le service Sécurité sanitaire et nutrition compte 48 agréments différents qui concernent l’ensemble de son activité (programmes COFRAC LAB GTA 59, 116, LABGTA 35, LAB GTA 30).

- Le service de Santé publique vétérinaire compte 21 agréments (programmes COFRAC LABGTA27, LAB GTA 40, 167, LAB GTA 32 et BIOMOLSA).

 

  • Le LD31EVA est habilité par l’INAO (Institut national de l’origine et de la qualité)

pour accompagner les professionnels dans leurs démarches de production sous signe de qualité.

 

  • Ministère du travail, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle

Le LD31EVA effectue des formations en hygiène alimentaire (HACCP : maitrise des points critiques) et pour les prélèvements d’échantillons d’eau pour le risque « légionellose ».

Il est habilité pour ce faire par la DIRECTE. Attestation auprès du Ministère en tant qu’organisme de formation. Enregistré sous le numéro 73 31 P0051 31.

ESSAIS INTER-LABORATOIRES

  • Le LD31EVA participe régulièrement à des essais inter laboratoires organisés par :

AGLAE (Association Générale des Laboratoires d’Analyse de l’Environnement)

BIPEA (Bureau Interprofessionnel d’Etude Analytique) pour les mesures in situ sur les matrices « eaux » et les analyse en environnement

BIPEA (Bureau Interprofessionnel d’Etude Analytique) et le LNR (Laboratoire National de Référence) pour les recherches de pesticides et de contaminants dans les denrées alimentaires,

IRSN (Institut de Radioprotection et de Sécurité Nucléaire) pour la radioactivité,

RAEMA (Réseau d’Analyse et d’Echange en Microbiologie Alimentaire) et LGC Standards Proficiency pour les recherches en bactériologie alimentaire,

ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire) pour toutes les recherches en Santé Publique Vétérinaire,

Ecole des mines de Douai pour les essais sur matrice « air »

 

  • Pôle Biologie – Santé animale et végétale

Chaque année, plus de 50 EIL sont réalisés en Biologie.

Ces EIL nous permettent de couvrir l'ensemble des paramètres de notre activité technique.

 

  • Pôle Chimie - Environnement

En 2016, le coût direct des campagnes d'inter calibration est de 23 000 €HT. Ce programme nous permet de couvrir une grande partie des paramètres de notre activité.

Autorisations

L’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament) a délivré au laboratoire une autorisation de détenir des agents et toxines pathogènes au regard des conditions de bio sûreté et de biosécurité mises en œuvre.

L’ASN (Autorité de Sûreté Nucléaire) a également délivré au laboratoire l’autorisation de détenir des sources radioactives au regard des conditions de radioprotection existant au laboratoire.